Liste des curés de Terves de 1420 à 1999

carte-postale-ancienne-terves-la-facade-de-leglise

Nous avons retrouvé les noms des différents curés de Terves depuis 1420. En voici la liste.

Les curés de Terves de 1420 à 1999 :

Jean PRINCETEAU 1420

François DELACROIX 1447

Nicolas DESTOUCHES 1450

Mathurin ARIVEAU 1457

Jean FAVREAU 1464

Pierre GARNIER 1465

Nicolas BUFFETEAU 1490

Jean RACAULT 1540

René MARTIN 1574

Mathurin TRINCHET 1583

François BERTHELOT 1597

Alexis MARSAULT 1645

Alexis François MUSSAULT 1665

Jacques GIRARD en 1679.

Roch Prosper MOREAU en 1702.

François PICHARD en 1740.

Jean Gaspard MALAY en 1741.

FUZEAU en 1754.

PINEAU en 1764.

Bonaventure CROIZON en 1784.

Pierre PROUST en 1788

Ce dernier, expulsé en 1791 ayant refusé de prêter serment à la Constitution Civile du Clergé, dut se cacher longtemps dans les caves humides du château de Beaurepaire pour échapper à la déportation où il continua de tenir les registres paroissiaux de Terves et quelques fois des paroisses avoisinantes. Il fut arrêté en 1805. Il se soumit à demi en 1807 sans consentir toutefois à prêter serment et se retira à Vihiers dans sa famille.

Lire aussi notre article Le testament d’un curé de Terves : Pierre Proust (1745-1819)

FLEURISSON en 1791 (constitutionnel).

MOREAU en 1797.

JOLY en 1800 expulsé par ordre du Préfet.

De 1807 à 1817 la paroisse fut desservie par des curés voisins.

Pierre PROUST (le même) en 1817.

De 1819 à 1838 la paroisse fut mise en double service.

Bénoni CHAIGNEAU en 1838 qui commença la construction de l’église.

Jean-Baptiste Barbier cure Terves

J.Baptiste BARBIER en 1881 qui acheva la construction de l’église.

J.Marie BLAISE en 1912.

Joseph MARCHAND en 1919 qui fonda l’Avant-Garde.

Frédéric RAMBAULT en 1929.

Emmanuel GUINEHU en 1959.

Didier VINCENDEAU en 1988.

Après le départ de Didier Vincendeau en 1999, la paroisse est rattachée à celle de Bressuire.

La paroisse de Bressuire, nommément St Hilaire en Bocage, regroupe aujourd’hui 21 communautés locales dont celle de Terves.

Marie Alonso

Décembre 2016

Source :
«Terves, huit siècles d’histoire» de H.Verger